Coupure d’eau à Thiès : Des défaillances techniques au château d’eau inauguré par le PM en 2016

Coupure d'eau à Thiès

À l’instar de Dakar et autres villes du pays en proie aux coupures d’eau, la capitale du rail renoue avec le calvaire qui a fait redouter, en 2016, des émeutes de l’eau.

Peint aux couleurs de l’Alliance pour la république (Apr), le nouveau château d’eau de Mbour 3, d’une capacité de 2000 m3, inauguré en grande pompe en mars 2016 à la veille du référendum par le Premier ministre Mahammad Dionne, n’a pas tenu ses promesses.

Censé régler jusqu’en 2025 la lancinante question des coupures d’eau qui avait envoyé dans la rue les habitants de Sofraco, Hlm,  Mbour 1, Mbour 2, Mbour 3, Mbour 4 et Grand Standing, entre autres quartiers de la commune ouest de Thiès, la mise en service du château avait suscité beaucoup d’espoir chez les populations riveraines. Devant l’urbanisation et démographie galopantes que connait cette partie de la commune ouest de Thiès, le projet d’eau potable KMS3 (Keur Momar Sarr 3) dont les travaux ont été lancés par le chef de l’État en décembre 2017, devrait pouvoir apporter une solution à ce problème mais seulement en 2020.

Alors que le contrat d’affermage entre l’État et la SDE expire en 2018, un nouveau cahier des charges doit être établi, confie à Seneweb une voie autorisée qui dénonce la sous-traitance dans ce dossier et son corollaire les problèmes techniques de plus en plus récurrents que connait le château d’eau de Mbour 3, depuis la fin de l’année 2017, malgré les promesse du Premier Ministre.

En attendant qu’un appel d’offre international soit lancé, les populations gardent leur mal en patience. Le comité de veille, en alerte, promet de prendre à bras le corps cette question, confie un de ses membres. A Thiès, depuis 12 jours, plusieurs quartiers n’ont pas accès au liquide précieux. Ce sont les charretiers qui livrent moyennant 1000 francs Cfa le baril d’eau, a constaté Seneweb. Une situation qui ne peut plus durer, ont dénoncé les riverains et populations impactées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *