Ligue 1 : Memphis envoie l’OL en LdC aux dépens de l’OM, Bordeaux s’offre l’Europa League, Toulouse en barrages

Ligue 1 : Memphis envoie l’OL en LdC aux dépens de l’OM, Bordeaux s’offre l’Europa League, Toulouse en barrages

Quelle soirée de Ligue 1 pour cette 38e et dernière journée. La donne était simple pour le haut du tableau. Monaco, l’OL et l’OM se jouaient à distance les deux dernières places disponibles pour la Ligue des Champions, en sachant que les Marseillais devaient espérer un faux pas des Lyonnais face à Nice au Groupama Stadium pour parvenir à grimper sur le podium. Ce multiplex prenait ce chemin fou. Marseille avait pris rapidement l’avantage face à Amiens avec des buts de Sanson (10e) et Mitroglou (18e). Dans le même temps, les Aiglons prenaient les devants à Lyon grâce à Plea (18e). A ce moment là, l’OL laissait la Ligue des Champions à l’OM. De son côté, Monaco venait d’ouvrir le score à Troyes par Rony Lopes (27e).

La réduction du score amiénoise au Vélodrome signée Konaté (30e) ne changeait pas vraiment la donne, même si elle ressemblait étrangement au premier but gag encaissé face à l’Atlético en finale d’Europa League cette semaine. Au retour des vestiaires, Genesio remplaçait Ndombélé par Mariano mais c’est Memphis qui égalisait (48e). L’OL se remettait dans le droit chemin tout étant dans l’obligation de marquer un nouveau but. D’autant qu’au Vélodrome, la tâche devenait plus simple pour l’OM avec l’expulsion de Monconduit (55e). Memphis décidait d’enfiler le costume des grands soirs et donnait enfin l’avantage aux Gones d’un coup-franc plein de malice (65e). La fin de match devenait irrespirable au Groupama Stadium avec des occasions de toutes parts. Memphis y allait finalement de son triplé (86e) et scellait le sort de l’OL. La réduction du score de Plea (88e) ne changeait plus rien. Grâce au Hollandais, les Lyonnais iront en Ligue des Champions la saison prochaine, au même titre que Monaco finalement vainqueur de Troyes 3-0, qui redescend en L2. La victoire de l’OM 2-1 face à Amiens n’aura pas suffi. Les Phocéens restent au pied du podium.

Toulouse en barrages

Dans le bas du tableau, le match à distance se jouait entre Caen, qui recevait des Parisiens plus vraiment concernés depuis déjà trois matches, et Toulouse qui accueillait Guingamp. Le Téf’ n’avait pas le choix et devait enregistrer les trois points tout en priant pour voir les Normands perdre face au champion de France. Après une première période assez terne, les Pitchounes mettaient le turbo. Gradel ouvrait le score (59e) puis Sanogo doublait la mise (63e) avant que Grenier ne réduise l’écart (66e). La nouvelle parvenait aux Caennais, qui après un début de match compliqué, résistait bien au PSG. Le Stade Malherbe tremblait tout de même mais parvenait à conserver le match nul 0-0, un score et un point synonyme de maintien. C’est Toulouse qui ira en barrages malgré son succès face à Guingamp 2-1.

Nantes lui disposait de Strasbourg 1-0 grâce à un but de Léo Dubois pour son dernier match sous le maillot de son club formateur. Les Canaris terminent 9e au classement. Déjà assuré de disputer l’Europa League la saison prochaine, Rennes lui recevait Montpellier et a du se contenter d’un match nul 1-1. Mbenza a répondu à l’ouverture du score de Hunou. Enfin, dans une rencontre sans enjeux, Dijon est venu à bout d’Angers 2-1 avec des buts de Capelle contre son camp et Tavarès, le meilleur buteur de l’histoire du club. Le SCO avait un temps égalisé par Tait. On retrouvera ces deux équipes en Ligue 1 la saison prochaine.

Bordeaux arrache l’Europa League

Dans les autres rencontres, on a assisté à pas mal de scénarios à sens unique. Maintenu la semaine passée, le LOSC se voyait déjà en vacances. Débarqués en claquette sur la pelouse de Geoffroy-Guichard, les Nordistes sont repartis avec une valise plus lourde pour les vacances qu’à leur arrivée. Une grosse défaite 5-0 avec notamment un triplé d’Hamouma et on se retrouve la saison prochaine, ou pas en fonction de la réponse de la DNCG. Metz lui avait déjà la tête à la Ligue 2 et n’a pas arrangé sa situation lors de la venue de Bordeaux à Saint-Symphorien. Dans une ambiance tendue en tribune, les Grenats ont pris un méchant 4-0. Cette victoire conduit directement et un peu par miracle les Girondins en Europa League, grâce à une meilleure différence de buts sur Saint-Etienne.