C’est le match que toute la planète football attend. Mercredi à 20h45, le Real Madrid et le Paris Saint-Germain s’affronteront sur la pelouse du Santiago Bernabéu. Un duel dans lequel plusieurs éléments seront attendus au tournant, comme Neymar, l’entraîneur parisien Unai Emery ou encore Zinedine Zidane, qui a été la cible de quelques critiques en Espagne ces derniers temps. Le Français était présent en conférence de presse en ce début d’après-midi, aux côtés du latéral gauche Marcelo. Et les deux ont indiqué que c’est surtout le PSG qui est sous pression avant ce match.

« Nous n’avons rien à prouver à personne, on sait ce qu’on peut faire, et c’est un match très beau que tous les joueurs veulent jouer. Que les gens parlent ça ne nous gêne pas », a d’abord lancé Marcelo, qui avait préalablement mis en avant le fait que son club a remporté les deux dernières éditions de la compétition. « Demain, je n’ai rien à prouver, je dois juste penser à faire un grand match, et pas à tout ce qui peut se dire autour. Je suis très content de pouvoir jouer ce genre de match. Aujourd’hui, il n’y a pas de pression particulière. Nous avons préparé notre match comme toujours. C’est sûr qu’il y aura de la pression, mais c’est habituel. Je vais en profiter, prendre du plaisir », a pour sa part ajouté son entraîneur.

« Nous n’avons aucune pression »

« Ce n’est pas une finale pour moi. On a deux matches de Ligue des Champions. On doit juste bien jouer au football. Si on joue bien, on aura beaucoup de possibilités. (…) Je ne vais rien vous dire (sur le système de jeu). Ce que je peux dire, c’est que ça ne dépend pas du schéma. Je prendrai la décision, mais le plus important, c’est ce que vont faire les joueurs sur le terrain. Nous n’avons aucune pression. Nous sommes contents de pouvoir jouer ces matches. Nous vivons pour ça. Ce que veulent voir les gens c’est un match », a ajouté le tacticien français.

De son côté, Marcelo n’a pas nié l’existence d’une certaine pression, mais ce n’est rien d’inhabituel pour lui. « On est habitué à la pression, il y en a tout le temps, je suis ici depuis 11 ans, on doit avoir la tête forte, l’esprit tranquille, pour faire notre travail correctement. La pression ne nous gêne pas plus que ça, c’est un peu plus dur mais on est habitué à jouer avec, je suis ici depuis 11 ans et rien n’a jamais été facile », a expliqué le joueur de la Canarinha. Voilà qui est clair donc. Du côté de Madrid, on semble plutôt tranquille et on met la pression sur l’actuel leader de la Ligue 1. Reste tout de même à voir s’il ne s’agit pas là d’un simple discours de façade, Zidane et plusieurs joueurs de l’effectif madrilène n’étant pas spécialement en position de force ces derniers temps…